la piste

voici notre circuit

De nos premières ébauches de tracés, à l’installation d’un système de chronométrage, on vous montre tout !

Le circuit actuel

Long d’environ 250m, il comporte plusieurs tapis, ce qui permet de réduire considérablement la poussière en été.

Pour l’instant, le circuit est doté de 2 sauts. Mais nous avons la ferme intention d’en construire de nouveaux

La Genèse

Très vite, nous sommes arrivés à la conclusion que le bashing avait ces limites. Le bashing, pour rappel, c'est rouler comme un dingue sur toute sorte de terrains et fatalement casser beaucoup de matériel et passer également beaucoup de temps à nettoyer les engins. Nous nous sommes donc mis à la recherche d'un terrain suffisamment grand, proche du village mais entouré de peu de voisins afin de minimiser les dérangements possibles. En étudiant le cadastre, nous sommes tombés sur le terrain appartenant à Marius et Françoise Hayoz. Nous leur avons donc exposé notre ambition et avons convenu d'une période d'essai. A la suite de celle-ci, c'est avec une très grande gentillesse et générosité que Françoise et Marius nous ont permis d'utiliser leur terrain. Nous ne pouvions pas rêver mieux!

Le Marquage

Tout d'abord délimité avec des cônes de couleurs, nous nous sommes rapidement aperçus que ceux-ci avaient une durée de vie très courte et se décomposaient sous l'assaut incessant de nos bolides.
Une alternative courante pour ce type de circuit est l'utilisation de tuyau d'irrigation, mais ceux-ci sont chers, peu estétiques et empêchent la tondeuse automatique de faire son travail correctement.
Après de nombreuses discussions, nous avons finalement opté pour un mélange entre des structures en bois autour desquels poussent des herbes folles, ainsi que d'un marquage type terrain de foot.
Un premier essai avec une machine du FC Cressier nous a démontré l'intérêt de cette option. Nous avons donc investi dans une machine que nous avons hâte d'essayer au printemps 2021!

L'Entretien

2019 fut marqué par des heures passées à couper l'herbe, débroussailler... bref.
Le peu d'heures que nous pouvions consacrer à notre hobby se transformait en heures d'entretien contraignantes.
Après avoir envisagé plusieurs solutions, nous sommes tombés sur un robot tondeuse d'occasion. Celui-ci, après quelques blocages intempestifs sur le profil du terrain et quelques coupures de câble (nous sommes passés maître en détection de ce type de problème!) nous a permis d'obtenir un superbe terrain prêt à utilisé !

La Surface

En 2019, nous avons dans un premier temps créé une piste en retournant et modelant la terre, puis en la tassant avec un compresseur.
Cela a pris passablement de temps mais a permis de créer 2 virages relevés et 2 sauts, ainsi qu'une délimitation clair du circuit.
Cependant, ce processus a également mis le sol à nu... Sur le coup, à la moindre période de sécheresse (malheureusement de plus en plus courante), nous nous retrouvions avec un dégagement de poussière trop important. Il existe quelques solutions pour résoudre ce problème (sucrage de la piste, ajout de ciment) mais aucune ne nous semblaient en accord avec nos principes de minimiser au maximum l'impact sur l'environnement.
De plus, il n'était pas possible d'empêcher l'herbe de pousser et le marquage de la piste disparaissait à mesure.
En 2020, grâce au l'aide généreuse de Roland Sahli, nous avons passé la herse et damé le nouveau parcours (aggrandi), mais sans enlever l'herbe. Sur le coup, il y avait moins de poussière, mais plus vraiment de saut.

Les Sauts

Que serait un terrain de modèle réduit sans son lot de sauts?
En 2019, nous avions les sauts en terre, mais l'ajout du robot tondeuse nous a contraints à limiter leur hauteur au risque de voir notre robot se planter... Nous avons donc entrepris la construction de saut avec une structure en bois, ceci grâce à de généreux dons de matériel de Bertrand Hayoz, Martin Angeloz et Marc Morandi.
Malgré un côté spectaculaire indéniable, nous sommes finalement arrivés à la conclusion que nous devrons revoir le concept pour 2021. En effet, ces sauts sont fun, mais n'ont pas de réception dédiée: sur le coup, les voitures prennent des chocs (trop) conséquents, ce qui a pour effet de voir les coûts de maintenance exploser !

Le Podium

Comme solution rapide, nous avons utilisé la remorque prêté par René Morandi, mais très vite, il nous a permis d'utiliser quelques palettes et planches de chantier, ce qui nous a permis de gagner en hauteur!
Aujourd'hui, avec un circuit s'étendant jusqu'aux limites du terrain, la hauteur n'est pas suffisante et nous allons devoir nous élever encore plus.
Nous allons donc recréer un podium pour 2021, cette fois avec des barrières de sécurité et une rampe d'accès pour les voitures afin de pouvoir travailler sur celles-ci à bonne hauteur et en toute sécurité.

Le Futur...

Pour 2021, en plus d’un nouveau podium, notre but est de remodeler le terrain pour créer les sauts, de les recouvrir d’herbe synthétique pour éviter que la tondeuse doivent y grimper, d’utiliser les poutres en bois pour marquer le terrain aux endroit stratégiquex uniquement (il faut laisser de la place pour que la tondeuse circule!) et de marquer le reste de la piste avec la peinture pour terrain de foot.